Le Diable

Nous avons essayé de résumer tout ce que l'on a pu lire sur le Diable. Vous trouverez également des vidéos et des liens à la fin de ce document exceptionnel.

Préambule

  • Une définition du diable 

Le diable est l'esprit personnifiant le mal. 
En latin : diabolus
Du grec diábolos, issu du verbe diabállô, signifiant "celui qui divise" ou "celui qui désunit" ou encore "celui qui détruit"

  • A propos

Le sujet nous a paru très intéressant à traiter, mais super complexe. Nous avons essayé de résumer tout ce que l'on a pu lire sur le Diable. Les propos suivants sont donc issus de l' interprétation de nos propres lectures. Vous trouverez également des vidéos et des liens à la fin de ce document.

Le diable dans l'antiquité

Anubis, le seigneur de la nécropole

Pour simplifier, on pourrait dire que le diable n'existe pas ! Les figures maléfiques, qui sont bien entendu déjà présentes à cette époque, sont toujours ambivalentes. Elles ne reflètent pas que le mal (comme c'est le cas du diable) et sont souvent vénérées pour une qualité positive.

D'autres fois, certaines figures sont considérées à tort comme des diables. Par exemple, Anubis (en image) est considéré comme le diable égyptien, alors qu'il est le dieu funéraire ou de la nécropole (il guide les morts).

1er siècle : la naissance du diable

Adam et Eve debout de chaque côté de l'arbre de la connaissance avec le serpent

Le diable fait son apparition avec les religions monothéistes. Adam et Eve sont poussés par le serpent (Le Nahash) à la faute. Même si le serpent semble déjà incarner le mal, il n'est pas nommé ni identifié à Satan dans le Livre de la Genèse, ni à aucune divinité d'ailleurs.

C'est seulement dans l'apocalypse de Jean que le christianisme s'invente réellement son ennemi.

Ca y est, les mots "diable" et "Satan" sont lâchés. "Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, que l'on nomme le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui" (Apocalypse de Jean, dernier livre du Nouveau Testament écrit vers l'an 95).
Ca y est, Satan incarne le mal absolu, il est le Malin, l'Ennemi, le Méchant. Jésus lui dit : retire-toi Satan ! C'est aussi dès l'Apocalypse que le nombre 666 est le nombre de la bête.

Certes, dans l'ancien Testament (VIè siècle av JC), le mot "satan" est déjà utilisé mais il n'a pas la même puissance, la même signification. A cette époque "satan" n'est qu'un nom commun qui désigne un adversaire, un opposant, un accusateur.

En résumé, c'est au 1er siècle ap. J.C que le christianisme s'est inventé son ennemi. Vous l'aurez compris, le diable n'est en fait pas un ennemi pour l'église. Bien au contraire, l'homme n'a qu'à bien se tenir, il doit désormais résister aux tentations du diable, sinon, c'est l'enfer !

5è siècle : on commence à dessiner le diable

Chute de Lucifer
Un ange déchu du Paradis, par Gustave Doré.

Le Christianisme est encore jeune et dominer le monde des ténèbres n'est pas simple,  l'image de Satan est floue et la concurrence bien présente (le dragon primordial, Zeus, le serpent tentateur, l'ange rebelle, ...)
L'Eglise commence alors à l'imaginer et à le dessiner.
En 447, le concile de Tolède le décrit comme un être grand et noir, cornu, griffu, aux oreilles d'âne, ...
Le diable va alors être plus présents que jamais. Les moines vont se faire attaquer et le Diable va s'afficher sur les églises.

6ème - 11ème siècle : Satan attaque

6ème siècle : le diable attaque l'évêque de Bourges
Au 6ème siècle, Sulpice le Pieux, évêque de Bourges, est attaqué par le diable, un espèce de grand hibou "qui s'abat sur lui à grand coup bruit d'ailes, tentant à coups de bec et d'ongles de lui crever les yeux".

10ème Siècle : le diable déguisé en renard, épie l'abbé de Cluny
Au 10è siècle, dès que l'abbé de Cluny est de sortie, il est épié par le diable déguisé en renard. Ce dernier ce met en embuscade sur le chemin de l'abbé et lui saute au coup pour l'étrangler.

11ème siècle : Satan s'en prend à l'abbaye de Cîteaux
C'est au tour de l'Abbaye de Cîteaux de côtoyer le diable. Satan "arrose le poisson des moines avec de la fiente de cheval au lieu de sauce, et les jours de jeûne il leur sert des oies rôties, pour les tenter par le fumet et leur faire rompre la sévère observance de la règle."

11è siècle : Satan s'affiche sur les églises et devient commun

Le diable et une femme, Vitrail de la Sainte-Chapelle (Paris)
Le diable et une femme
Avant 1248
Provenance: baie D (Judith et Job)
Vitrail de la Sainte-Chapelle (Paris)
Musée National du Moyen-Âge (Cluny), DS 1887
Source: Clio20

Les moines ont grandement contribué à installer le diable dans les esprits et on l'a vu, le diable peut prendre diverses formes : de la vieille bête immonde (comme le hibou) au jeune homme séduisant en passant par le renard rusé.

Bien qu'à priori immonde, le diable va s'inviter dans les églises et constituer un outil fort pratique pour les ecclésiastiques. Et oui, quoi de mieux que le diable pour contrôler socialement et moralement les hommes ?  Ainsi, le diable prend place sur le fronton des églises et acquiert ses principaux attributs : ailes, queue, dents pointues, trident, ...

Mais à force d'afficher le diable, ...

11è - 14 è siècle : Satan ne fait plus peur, il est même ridiculisé

Satan sur le Codex Gigas
Représentation de Satan sur le Codex Gigas (manuscrit médiéval écrit au xiiie siècle par un moine bénédictin d'un monastère en Bohême)

Mais à force d'afficher le diable, il ne fait plus peur, il devient familier voir presque humain. L'Eglise a échoué.

Dès le début du 11è siècle, à titre d'exemple, un moine affirme qu'il l'a déjà rencontré et que c'est un espèce de nain, de statue médiocre, avec un coup grêle et la fesse frémissante". (pour info, ce moine, c'est Raoul Glaber, qui était également chroniqueur en Bourgogne. Ces écrits sont primordiaux pour l'histoire de cette période)

Au 13è siècle, Rutebeuf le met en scène dans son oeuvre Le Pet du Vilain. Il est alors assimilé à un idiot qui attend l'âme d'un vilain à l'agonie, avec un sac placé à son derrière persuadé que "l'âme va s'en aller par son cul" et ainsi embaumer tout l'enfer.

14è - 17è siècle : Satan revient et règne le monde des ténèbres

Représentation du diable selon Dante Alighieri.
Représentation du diable selon Dante

14è et 15è siècle

Le 14è siècle est marqué notamment par 2 grands événements meurtriers : la Grande Peste et la Guerre de Cent Ans. Ajoutez à cela quelques personnalités (comme le pape Jean XXII et Dante) qui remettent le diable sur le devant de la scène, en le rendant plus pervers, plus dangereux, ... c'est le retour du diable. C'est lui le coupable en 1345 et en 1350, respectivement lors de la Guerre de Cent Ans et lors de la Grande Peste. 

De plus, la fin du 14è est marqué par une grande crise pontificale qui désunit les catholiques (Le Grand Schisme). Il faut alors un moyen de rallier tout ce beau monde et là encore ... le diable sera l'instrument privilégié. 

L'idée déjà émise au 13è siècle par Saint-Thomas d'Aquin est reprise : vu que Satan n'a pas de corps, il a besoin de subordonnés, de suppôts. Ainsi, les premiers bûchers de l'Eglise s'élèvent et les premiers rituels d'exorcisme des possédés ont lieu. Un siècle plus tard, c'est la naissance d'une nouvelle science : la démonologie (étude des démons). 

Le 16è siècle

C'est la grande réforme de l'Eglise et la montée du protestantisme. L'église catholique a plus que jamais besoin du diable pour garder les siens. Elle va faire du diable un "truc" terrestre, un "truc" que chacun peut avoir en soi. Toute personne ayant un comportement déviant est désormais suspecté d'avoir créer un pacte avec le diable. Les bûchers s'embrasent.

18è siècle : l'époque des Lumières, le diable re devient familier

Alors que le diable fait peur depuis plusieurs siècles, l'Epoque des Lumières "débarque" et cette fois, c'est le diable qui se fait "attaquer". Voltaire le ridiculisa, Victor Hugo l'annonça mort (depuis la prise de la Bastille) tandis que Goethe ira même le rebaptiser : "Méphistophélès". Enfin, le diable sera tellement source d'inspiration pour les écrivains et artistes, qu'il va redevenir familier et ne plus faire peur. 
On dit même parfois que le diable représente la part sombre de chaque être humain. D'autres fois, on cherche son diable, et on le trouve...

Le diable aujourd'hui. Existe-t-il ?

Le diable existe-il ? 
Quand on pense à Baudelaire qui dit clairement que "la plus grande ruse du diable est de nous faire croire qu'il n'existe pas", ça fait "flipper", non ?
Quoi qu'il en soit, le diable n'a pas fini de faire couler de l'encre. Faites une recherche sur Google ou sur n'importe quel autre moteur de recherche avec le mot "diable". Sous forme de textes, d'images, de vidéos, de films, ... le diable est partout, il est le sujet de chansons et de films, l'objet de publicités, ...
Il y a 50 ans, le grand Jacques Brel chantait le diable. En ce moment ou presque, les Etats-Unis sont surnommés le "Grand Satan" par l'Iran ... pendant que le pape le dit Haut et fort "Le diable existe, ne soyons pas naïfs" ...

Regardez les vidéos ci-dessous. On dirait bien que le diable n'a pas dit son dernier mot. Et vous vous en pensez quoi ? C'est quoi le diable ? Existe-t-il ? Il vous fait peur ou pas du tout ? 

1953 / 1954 : Jacques Brel chante "Le Diable"

Vidéo "Jacques Brel Le diable" publiée par ecoute c'est du belge sur Youtube en septembre 2013

1973 : sortie du film d'horreur l'exorciste

L’Exorciste (The Exorcist) est un film d'horreur américain de William Friedkin de 1973, adapté du roman du même nom de 1971 écrit par William Peter Blatty. Ce film est encore certainement une des références en matière de cinéma d'horreur. Une mère tente de guérir sa fille possédée et fait notamment appel à desprêtres qui vont pratiquer l'exorcisme.
(sequence vidéo déconseillée aux plus jeunes)

Vidéo "Extrait de l'Exorciste en VF" publiée par Éditions Assimil sur Youtube en juillet 2013

1995 : Keyser Söze reprend le texte de Baudelaire

Visionnez l'extrait du film "Usual Suspects" dans lequel Keyser Söze semble s'inspirer de Baudelaire. Il dit  "Le coup le plus rusé que le diable ait jamais réussi, c'est de faire croire à tout le monde qu'il n'existait pas"

Vidéo "La légende de Keyser Söze" publiée par Hallouzzi en mars 2012 sur Youtube

1997 : sortie du film L'associé du Diable

Bande annonce du film l'associé du Diable. Avec Al Pacino, Keanu Reeves, Charlize Theron, Jeffrey Jones, Judith Ivey.

Vidéo "L'Associé du diable - Bande-annonce (1997)" publiée par Allo-Ciné Fr sur Youtube en décembre 2012

2014 : Le Pape François dit "Le diable existe"

Vidéo "Pape François : Le diable existe, ne soyons pas naïfs" publiée par The Vatican - Français sur youtube en avril 2014

Sources et liens utiles

Le Diable, nous en avons abordé une infime partie ici. Etudier le diable, c'est une science. Vous imaginez donc facilement qu'ici, on vous a présenté un résumé tellement résumé qu'on ne peut finir autrement que par une liste de liens pour en savoir plus sur le diable (c'est aussi les sources qui nous ont aidé à réaliser ce dossier sur Satan.

Sources sur le diable et Satan : 

A consulter également : Revue ça m'intéresse Histoire n°27 (Novembre Décembre 2014) : un dossier très complet (15 pages env.) est consacré à l'histoire secrète du diable.

Des liens que l'on a peu exploré mais qui semblent intéressants ou insolites :

Si ce contenu vous a intéressé, pensez à le partager.

Actualisé le 06 avril 2015.
Pour plus de vidéos courtes, Suivez nous sur Facebook

D'autres vidéos que vous pourriez aimer